La révolution des emballages : une sérieuse piste à investiguer.

Tri des déchets : un geste citoyen

Toute matières confondues les taux de recyclages en France et en Allemagne sont équivalents. Les deux pays sont exportateurs de déchets. Hélas.

Le saviez-vous ? Les allemands recyclent aujourd’hui 50% des déchets plastiques, deux fois plus qu’en France. Pourtant, ils en génèrent 15 % de plus (38 vs 33 kg/an/habitant).

Un paradoxe ? Non, pas du tout.

Le modèle de gestion des déchets allemand s’appuie sur une forte participation des particuliers, tout résidant s’est frotté au casse-tête des poubelles. Une piqûre de rappel s’impose, car mieux vaut suivre ces indications à la lettre pour éviter de sombres regards de vos voisins, voir des amendes. Car oui, la législation est très restrictive et diffère d’un Land à un autre. Mais la vision à la base se veut plus citoyenne car participative. Le législateur ne fait alors que rappeler à l’ordre les brebis égarées qui se font rares heureusement.

Dans la pratique, cela fait un minimum de quatre poubelles par foyer.

Si on ajoute à cela le verre (et ses différents types), le citoyen modèle peut posséder jusqu’à six poubelles.

Le code des couleurs pour la gestion des poubelles
© Hadrien

Le casse-tête est empirique et collectif. La course aux produits qui se doivent être les meilleurs du marché impacte considérablement la gestion des conditionnements. Un produit se vend avant toute chose par son emballage : le consommateur achète avant tout avec ses yeux et sa sensibilité tactile.

Une solution : réduire la production des empaquetages.

Pourquoi devoir recycler alors que nous pourrions réduire la production d’emballages. Cette piste est très sérieuse. Bien plus, elle est largement suivie. Parce que simple.

Faire des achats sans plastique et sans emballage n’est plus un rêve mais devient une réalité grandissante. C’est la révolution « Unpackaged for everyone » qui se met en marche. Berlin, Hambourg sont les pionniers. Ce sont la durabilité du produit et le zéro déchet que ce mouvement met en avant dans le commerce du détail. La solution est pourtant simple : utiliser nos propres conteneurs.

Le mot révolution est certes à la mode. Face au déluge de plastique d’emballage, le mouvement Zéro Déchet ose et réussit. Faisons alors en sorte que cette révolution devienne une routine quotidienne. Nous l’appuyons et l’accompagnerons avec ferveur.

Crédit image : Michael Schwarzenberger de Pixabay

One Comment on “La révolution des emballages : une sérieuse piste à investiguer.”

  1. Pour les emballages et leur diminution, je me sers des emballages en papier bio pour la poubelle RESTMÜLL et BIOMÜLL. Pour papier et cartons j’utilise tjs le même grand sac plastique qui reste propre ainsi que pour les WERTSTOFFE dont le grand sac peut aussi rester propre . Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *