Aide à la scolarité : le modèle des bourses scolaires est valable aussi à l’Étranger

Le saviez-vous ? Le modèle des bourses scolaires est valable aussi à l’Étranger.

Le saviez-vous ? Tous les enfants de nationalité française peuvent bénéficier d’une aide financière pour leur scolarisation dans les écoles Voltaire (Berlin) et Saint Exupéry (Hambourg) du réseau AEFE.

L’ AEFE est l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Créée en 1990, elle est un établissement public national placé sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Elle contribue au rayonnement de la langue et de la culture françaises ainsi qu’au renforcement des relations entre les systèmes éducatifs français et étrangers.

Ces bourses sont versées par l’État, via l’ AEFE. Pour les maternelles, les enfants doivent avoir atteint l’âge de 3 ans dans l’année civile de la rentrée scolaire.

L’École Française d’Hambourg et l’École Voltaire de Berlin, deux établissements concernés

Ces deux établissements scolaires relèvent de l’ AEFE. Une aide à la scolarité, grâce à une prise en charge partielle, voire totale y est possible Les bourses sont accordées pour une année scolaire par une commission d’attribution qui se réunit deux fois par an, au printemps et à l’automne.

Les bourses sont en premier lieu versées aux établissements scolaires qui les rétrocèdent aux familles en réduisant leur facture mensuelle de la quotité de bourse.

Une bourse scolaire soumise à des conditions de ressources

Les bourses sont attribuées en fonction de la situation financière et patrimoniale des familles, leur composition et la charge financière de la scolarité sur le budget familial. Ces bourses ne sont pas un droit et sont octroyées chaque année dans la limite des crédits alloués au dispositif. Leur demande doit être renouvelée pour chaque rentrée scolaire.

Un quotient familial pondéré est calculé pour chaque famille. Il prend en compte les ressources de la famille, certains avantages en nature (tels qu’un logement à disposition), les revenus mobiliers et/ou immobiliers, le nombre de parts, et enfin les frais de scolarité de l’établissement ainsi que les frais de cantine et de déplacements. La situation économique de ville de résidence matérialisée par l’indice de parité de pouvoir d’achat avec la France (IPA) établi annuellement par le poste consulaire. Celui-ci est actuellement à hauteur de 95.

La Campagne de bourse et le rôle du Conseil consulaire

Le dossier de demande de bourse, dûment complété, doit être déposé auprès de la section consulaire de Berlin. C’est le consulat qui l’instruit : appréciation de la situation familiale et de ses ressources, prise en compte du patrimoine mobilier et immobilier. Une enquête sociale ne peut être écartée afin de vérifier la compatibilité des revenus déclarés et du niveau de vie du foyer.

Les demandes sont ensuite examinées par le Conseil consulaire, réuni en formation « enseignement français à l’étranger – Bourses scolaires » (CCB), qui statue. Le premier Conseil consulaire des bourses scolaires se réunit au printemps, identifiable au sigle CCB1.

Le dossier de demande de bourse n’est pas simple à aborder ( formulaire de demande; liste des pièces à fournir ) ; le Chargé aux Affaires Sociales du Consulat de Berlin est fort heureusement là pour vous aider. Il est possible, via un calcul simple, d’apprécier rapidement si vous pouvez bénéficier de ces bourses.

La prochaine échéance pour déposer votre dossier est le 26 février 2021.

Vous jugez à priori vos revenus trop importants ? Détrompez-vous ! Notre longue expérience de proximité nous démontre bien souvent le contraire. Nous vous conseillons alors fortement de faire une demande et de déposer votre dossier dans les délais indiqués.

Crédit image : Shari Jo de Pixabay

One Comment on “Aide à la scolarité : le modèle des bourses scolaires est valable aussi à l’Étranger”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.