Le boum du 1er juillet ! La relance économique en point de mire

Des mesures fortes de relance économique jusqu'au 31 décembre 2020

Le Wumms est en langue allemande ce que le boum est dans la langue française. Restons brefs, le gouvernement allemand met le paquet pour redresser la conjoncture économique.

Le gouvernement allemand d’union nationale s’est mis d’accord mercredi dernier sur les moyens conjoncturels pour relancer la machinerie nationale par le biais entre autre de la consommation.

Vingt et une heures de négociation pour 130 milliards.

Le coût horaire de ces décisions est salé, soyons clairs. Mais le programme est surprenant car innovant : tout le monde en profitera, communes, consommateurs et familles.

L’impôt le plus injuste socialement parlant qu’il soit, la taxe sur la valeur ajoutée, renvoie l’ascenseur dans le bon sens. Alors que trop souvent, aussi bien en France qu’en Allemagne, il pénalise le consommateur, quel qu’il soit, c’est l’inverse qui va se passer cette fois-ci.

Le taux réduit de TVA passe de 7 à 5% ; le taux normal de TVA passe lui de 19% à 16%. Les effets seront rapidement perceptibles sur les étiquettes.

Concrètement, cela veut dire quoi ?

L’huile d’olive, la farine, le sucre, le plat cuisiné surgelé ou la pizza salami vous coûteront quelques centimes de moins. Vous débourserez de même quelques euros et dizaines d’euro de moins en acquérant un sweat-shirt dans la boutique du coin ou une scie électrique dernier modèle dans un magasin de bricolage.

Du reste, le saviez-vous aussi ? La baisse de la TVA pour l’hôtellerie et la restauration de 19% à 7% était déjà actée depuis le mois de mai. Raison de plus de tenter un repas en tête-à-tête, dans le respect des mesures sanitaires bien sûr.

La transition écologique n’est pas oubliée.

L’option d’une prime à la casse pour la voiture, si souvent évoquée, n’aura pas été retenue. La voiture électrique reste le focus privilégié. Les subventions fédérales, plus connue sous le nom de « Umweltprämie « et déjà existante, reçoivent une rallonge de 3000 euros pour les véhicules électriques dont le prix de catalogue net ne dépasse pas 40 000 euros. De même, l’heureux acquéreur se voit exonérer de la taxe automobile ( Kfz-Steuer ) jusqu’en 2030.

Vous réfléchissiez à changer de voiture ? Les effets combinés rendent la facture nettement moins salée. C’est alors peut-être le moment de passer à l’acte !

Une forme de reconnaissance pour l’engagement familial très pertinente.

Les familles les plus modestes et les plus démunies, celles qui trop souvent ont le plus souffert ces dernières semaines, recevront à l’automne une prime de 300 euros par enfant à charge des lors que celui-ci perçoit des allocations familiales. Cette prime sera versée par la « Familienkasse ». Cette prime reste certes fiscalement imposable mais ne sera pas compensable avec un quelconque minimum social.

Nous reviendrons sans aucun doute dans les prochains jours sur les autres mesures qui touchent le numérique, les communes et bien d’autre domaines. Les mesures annoncées ci-dessus restent limitées jusqu’ au 31 décembre 2020 ( la TVA ), quelques-unes jusqu’ au 30 juin 2021.

Nous prenons acte de ces mesures courageuses, innovantes, consensuelles et sociales. Elles renforcent le pouvoir d’achat des ménages. Celles-ci reposent sur le compromis citoyen, sur le pragmatisme, au-delà des considérations politiques. Des valeurs intrinsèques que nous partageons pleinement.

Crédit image : mohamed Hassan de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *