Violer le confinement, c’est insulter la science !

Le gouvernement a imposé des mesures claires et drastiques de confinement pour contrer le coronavirus. Braver ces règles sanitaires, c’est mépriser la science

C’est aussi trahir ses voisins, les institutions, la République, die Bundesrepublik.

Il y a une réalité, qui a été vraiment bien expliquée par tous les responsables, scientifiques, politiques et institutionnels.

Ce à quoi nous avons affaire est absolument colossal psychologiquement, c’est une vraie épreuve. Le virus n’a pas de frontières et ne fait aucune différence. Les maladies ignorent les barrières humaines. Elles ne se soucient ni de l’âge, ni du genre, ni de l’appartenance des individus à une catégorie sociale. L’individu ou le groupe isolé n’existent pas.

C’est une question de responsabilité individuelle et collective.

Nul ne sert de se cacher la réalité quand elle est paniquante. Autant la regarder en face et essayer de l’affronter, ensemble et collectivement. Nous parlons d’une exception sanitaire avec laquelle nul d’entre nous ne peut et ne doit badiner.

Se protéger nous-mêmes, c’est aussi se protéger tous les autres, mais c’est aussi protéger les plus fragiles, faibles et démunis. Rester chez soi est alors simplement un geste de solidarité active.

Ni plus, ni moins, où que vous soyez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.