Innover, créer, se parler, s’écouter, travailler autrement !

La situation inédite que nous vivons au travers de la crise sanitaire de ce printemps 2020 nous révèle que nous ne nous laissons pas gagner par le découragement.

Tous les acteurs de l’éducation des enfants et jeunes adultes de nos écoles en Allemagne : les élèves eux-mêmes, leurs parents, leurs enseignants, le ministère de l’Education nationale, mettent tout en œuvre pour assurer la continuité des apprentissages pour cette 3ème partie de l’année scolaire

L’ assurance de passer les examens dans les meilleures conditions.

Le ministre de l’éducation nationale a annoncé la délivrance du diplôme national du brevet sur la base des moyennes des notes de contrôle continu sans tenir compte des notes pendant le confinement.

En classe de première : maintien de l’oral de français avec une liste de textes réduite à 15 textes en voie générale et 12 textes en voie technologique. En classe de terminale, toutes les épreuves terminales sont remplacées par le contrôle continu.

Le ministre a précisé que les mentions seront maintenues. Un jury d’examen sera chargé d’examiner le livret scolaire de chaque candidat et d’harmoniser les résultats. Cette procédure sera suivie dans les établissements A.E.F.E. tout en tenant compte du contexte local.

Les futurs titulaires du Bac 2020 n’obtiendront pas un diplôme dévalué !

Grande source d’inquiétude : pour beaucoup de parents du réseau AEFE, affectés par les conséquences économiques liées à la crise sanitaire, les questions du paiement des frais de scolarité et de l’examen des dossiers de bourses se posent avec acuité.

Les élus des français de l’étranger redoutent une vague de déscolarisation dans les établissements A.E.F.E. à la prochaine rentrée. Ils se sont adressés aux instances nationales pour la mise en place de mesures exceptionnelles et très urgentes d’accompagnement des familles.

Notamment concernant le dispositif concernant la campagne de bourses 2020-2021, les élus mettent l’accent sur le calendrier, qui ne prévoit en temps normal qu’en octobre la révision de certains dossiers de bourses.

Trop long pour des familles qui se trouvent déjà en difficultés financières.

Le dossier est suivi de près au niveau local pour Berlin et Hambourg !

Agir ici, l’Europe à cœur suit au jour le jour les développements de l’actualité pour être à même de pouvoir répondre aux interrogations des parents.

Crédit photo : Image par Gerd Altmann de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.